La Voix du Nord du jeudi 7 octobre 2010

Les paroles de la chanson de Deep Purple clament haut et fort “I don’t need a black night”, mais Lille semble bien vouloir le contraire. Après Rob Sawyer, cela a été autour des fans de Guns n’ Roses – lors de leur dernier concert, samedi – de passer dans cet établissement. Tout tend à confirmer une réputation de sympathie générale construite en même temps que le bar. Preuve s’il en faut, le groupe Facebook regroupe presque 300 fans alors que l’ouverture date à peine de la braderie. Ici, tous les genres se mélangent dans une ambiance chaleureuse façon bistrot d’antan, avec un intérieur jugé unanimement “classe”. Chacun vient profiter d’une Rince Cochon ou d’un saucisson, sur fond de rock seventies façon ZZ Top. Il fait nuit depuis longtemps quand les derniers finissent leur verre, ils savent que ce n’est pas raisonnable mais qu’importe, “Black Night is not right”.